contact-asia

Trouvez maintenant un vol vers le Turkménistan

Prenez un billet pour le Turkménistan, l’un des plus fabuleux pays d’Asie centrale !

Envolez-vous vers un pays aussi époustouflant que mystérieux : le Turkménistan ! En prenant un vol à destination d’Achgabat, vous irez de vestiges monumentaux en merveilles de la nature. Y a-t-il une période plus propice qu’une autre pour réserver son billet d’avion ? Que faut-il voir à tout prix une fois arrivé sur place ? Quels sont les aéroports qui desservent le pays depuis la France ? Y a-t-il des escales, et si oui, quelles sont-elles ? Autant de questions qui trouveront ici des réponses !






Billets d'avion vers les principales villes du Turkménistan

Turkménistan : le point sur le décollage et l’atterrissage

L’aéroport d’Asgabat (ou Ashgabat) est le seul aéroport international du Turkménistan. Au départ de Paris-Charles de Gaulle, comptez en moyenne 10 h de vol avec une escale à l’aéroport d’Istanbul. Pour un embarquement depuis les villes de province comptez de 2 à 5 h supplémentaires. Vous passerez toujours par Istanbul.

Quand prendre un billet pour le Turkménistan ?

Durant l’été, la chaleur est caniculaire au Turkménistan. Il est donc déconseillé de s’envoler pour le Turkménistan en juillet et août, car les températures peuvent s’élever jusqu’à 50 °C. L’hiver est au contraire une période de grand froid (de-13 à -18 °C), et la neige s’impose dans la majeure partie du pays. Pour le visiter, préférez donc prendre un ticket pour le printemps ou l’automne. Les mois d’avril, mai, septembre et octobre sont particulièrement agréables (de 25 à 30 °C).

Votre vol vers le Turkménistan approche à grands pas ?

Sur votre liste de points touristiques à voir absolument, noter les gigantesques ruines de Merv, le spectaculaire canyon de Yangykala et sa symphonie de nuances, ou bien encore Kunya-Urgench, ancienne étape de la route de la soie. La ville abrite un nombre impressionnant de minarets, de mosquées et de mausolées. Extasiez-vous également devant les paysages lunaires du désert du Karakoum, sans oublier l’imposant cratère des « Portes de l’Enfer » régnant en son cœur, en combustion permanente depuis près de 50 ans ! Et bien sûr, Achgabat, l’étonnante capitale jalonnée de statues immenses, de musées et de palais en marbre à la gloire de ses dirigeants. Vous y dénicherez sans doute quelques jolies babioles, en déambulant dans les allées du grand bazar de Tolkuchka !

Encore plus d’idées