contact-asia

DECOUVRIR NOS

ESPACES ASIA ET EXPOSITIONS

A la fois agences de voyages et lieu d'expositions et d'animations, nos Espaces Asia vous ouvrent leurs portes à Paris, Lyon et Toulouse. Désireux de vous faire partager un autre regard sur cette Asie qui nous passionne, nous y accueillons créateurs, photographes, peintres et collectionneurs, témoins majeurs d'autres cultures initiatrices ou complices de vos voyages en Asie et dans le Pacifique.

Espace Asia Paris : " Les enquêtes du Juge Bao "

Une bande dessinée d’aujourd’hui pour vous transporter dans la Chine de l’an 1000

Une BD historique en français

Véritable polar médiéval, les enquêtes du Juge Bao font revivre la lutte acharnée de ce personnage historique devenu véritable mythe populaire en Chine pour son inflexibilité. Créée par une jeune éditrice chinoise installée en France, cette série inspirée des bandes dessinées chinoises qui se vendent à plusieurs millions d’exemplaires, est scénarisée par le français Patrick Marty et servie par le trait magistral de l’artiste pékinois Chongrui Nie. Elle se déroule sous vos yeux, planche après planche au fil de l’exposition.

L’incorruptible Juge Bao

Figure historique intouchable en Chine, irascible, inflexible, sévère mais juste… les qualificatifs ne manquent pas pour qualifier celui qui symbolise encore aujourd’hui l’impartialité de la justice. Car l’irréductible magistrat a bel et bien existé et vécut de 999 à 1062. Doté par l’Empereur des pleins pouvoirs pour lutter contre le fléau de l’époque, la corruption, l’homme ne reculera devant aucun compromis et rivalisera de méthodes parfois peu banales pour venir à bout de ses enquêtes que l’on peut retrouver dans les 6 tomes déjà parus.

Des personnages hauts en couleurs

Véritable chronique sociale de la Chine médiévale, le trait hyperréaliste du dessinateur Chongrui Nie fait revivre bons et méchants plus rusés les uns que les autres, notables corrompus et machiavéliques, pauvres croulant sous les injustices, femmes de petite vertu, mais aussi sublimes courtisanes. Palais et maisons de thé, prisons et salles d’audience, ruelles obscures ou routes de campagne infestées de brigands, plantent le décor des tribulations du juge, sur fond de trahison, meurtre, vol, mariage arrangé, racket et spéculations en tout genre
 
Exposition
" Les enquêtes du Juge Bao "
Du mercredi 21 novembre 2018 au samedi 8 juin 2019
A voir à l’Espace Asia Paris, 1 rue Dante 75005 PARIS
Du lundi au vendredi de 09:00 à 18:30
et le samedi de 10:00 à 13:00 et de 14:00 à 17:00

Espace Asia Lyon : " Rêves de l’Ile d’Or "

Vestiges bouddhistes et autres merveilles de Sumatra

Sumatra, sur les routes maritimes entre l’Inde et la Chine

Aujourd’hui Sumatra en Indonésie, la grande île du Far West indonésien s’appelait hier Suvarnadvipa, ou l’Ile d’Or en sanskrit. Située au carrefour des routes maritimes entre l’Inde et la Chine, elle abrite de nombreux vestiges antiques encore enfouis sous les forêts profondes. En son cœur naquit au 7ème siècle un immense centre de savoirs bouddhistes qui attira les plus grands sages et rayonna jusqu’au Tibet, pour sombrer dans l’oubli autour du 13e siècle.
Bienvenue sur le site exceptionnel de Muara Jambi dont la découverte inspira son livre « Rêves de l’Ile d’Or » à Elisabeth D. Inandiak, écrivain française résidant depuis 30 ans en Indonésie.

Muara Jambi, un site bouddhiste au cœur de Sumatra

L’alliance des fouilles archéologiques et des manuscrits chinois et tibétains laisse aujourd’hui penser que l’immense site le long du Batanghari, le plus long fleuve de Sumatra, a bien été le plus grand centre de savoirs bouddhistes d’Asie du Sud-Est du VII au XIII siècles.
Ses 84 temples en briques rouges seraient en fait autant de « facultés » reliées entre elles par un gigantesque réseau de canaux permettant de circuler au cœur de la forêt équatoriale, forêt que le campus aurait intégrée, à la fois comme verger, bibliothèque, pharmacie vivante et havre de méditation, en faisant une antique « université verte ».

Combattre l’amnésie de l’histoire

Lorsqu’elle découvre le site archéologique en 2010, Elisabeth s’aventure dans le village sur pilotis aujourd’hui  habité par des villageois musulmans. Avec eux elle partage cette extraordinaire énigme : pourquoi  se sentent-ils imprégnés malgré eux par la science infuse que dégagent les ruines ? Ensemble, au côté des archéologues, historiens et moines, ils vont s’atteler à excaver l’histoire oubliée de ce site exceptionnel.
L’exposition présente de nombreux objets et documents issus de leurs travaux : photos, cartes anciennes, dessins et illustrations du livre, marionnettes, bateaux et maisons miniatures, masques, objets rituels ou du quotidiens...
Exposition
" REVES DE L’ILE D’OR "
Du jeudi 15 novembre 2018 au vendredi 24 mai 2019
A voir à l’Espace Asia Lyon, 46 rue du Président Edouard Herriot
Angle rue Saint Nizier - 69002 LYON
Du lundi au vendredi de 09:30 à 12:30
et de 13:30 à 18:30
et le samedi de 10:00 à 13:00 et de 14:00 à 17 :00

Espace Asia Toulouse : " Itinéraire d’une japonaise au pays des saris "

30 ans de passion textile sur les routes du Rajasthan et du Gujarat

Il y a 47 ans déjà

Alors créatrice débutante de tissus, c’était le premier voyage d’une longue série et j’y suis retournée 75 fois depuis. Jamais je n’aurais imaginé que les textiles indiens me fascineraient autant. Tout d’abord attirée par les tissus précolombiens, j’étais partie au Pérou. C’est au retour que je me suis tournée vers l’Inde, plus proche de mon Japon natal, conseillée par un ami de mon père spécialiste des textes sacrés du bouddhisme.
Mon premier coup de cœur fut un vieux turban de coton exposé au musée de Jaipur. A la sortie, une villageoise était venue vendre de vieux calicots en voile de coton imprimés au pochoir. L’un de ces chefs d’œuvre est devenu la première pièce d’une collection qui s’est enrichie au fil des rencontres dans les villages reculés du Rajasthan et du Gujarat, au point de donner naissance au Iwatate Folk Textile Museum à Tokyo. L’aboutissement d’une passion que je tenais à partager.

Traditions textiles, l’âme de l’Inde

Jaipur sera désormais le point de départ de mes recherches de textiles indiens. Accompagnée par des passionnés dans les villages du Rajasthan, j’ai pu rencontrer des teinturiers qui m’ont initiée aux couleurs et aux motifs des impressions. Sur les pistes poussiéreuses du désert autour de Jodhpur et de Jaisalmer, les chameliers m’ont enseigné le tressage des sangles à chameaux.
Au Gujarat, j’ai découvert les subtilités de la teinture et l’incroyable dextérité du travail de broderie des femmes Rabari, mais aussi la sophistication de la décoration intérieure des maisons. Assise sur le sol de terre battue, entourée de kilims et d’objets en argent ou en métal ciselé, j’y ai toujours reçu l’accueil chaleureux des femmes aux visages tatoués de fleurs et vêtues de blouses brodées de fil rouge et de petits miroirs. Magie de vêtements du quotidien beaux comme des habits du dimanche.

Un savoir-faire millénaire

Les textiles indiens ont une tradition vieille de presque 5000 ans. Les cuves des teinturiers du Gujarat d’aujourd’hui ne sont pas très différentes de celles de la civilisation Harrapan datant de 2500 ans avant J.C. Le fameux coton indien si fin et si léger, était très prisé des belles romaines au 5ème siècle et payé en or. Dès le 11ème s. historiens et grands voyageurs citent le savoir-faire des tisserands indiens et ce sont les portugais qui en feront commerce à partir du 15ème s.
Après une période très difficile aux 18e et 19e qui vit la fabrication industrielle supplanter le travail artisanal, les tissus indiens sont aujourd’hui à nouveau portés par la mode, le design, et surtout, la préservation d’un patrimoine d’exception défendue en son temps par Gandhi, comme signature de l’identité indienne.

Au travers des photos d’époque du Iwatate Folk Textile Museum de Tokyo et de tissus anciens issus de collections particulières, cette exposition raconte les pérégrinations et les découvertes de la collectionneuse japonaise. Attention,  coups de cœur à partager !
Exposition
" Itinéraire d’une japonaise au pays des saris "
Du 8 juin au 15 décembre 2018
A voir à l’Espace Asia Toulouse, 5 rue Croix Baragnon, 31000 TOULOUSE
Ouvert de 9h30 à 13h00 et de 14h00 à 18h15
le samedi de 10h30 à 13h00 et de 14h00 à 17h00
5 bonnes raisons de

Voyager avec Asia

Depuis près de 30 ans, notre objectif est de faire en sorte que votre voyage à l’arrivée soit à la hauteur de votre rêve de départ. A nous de rechercher l’excellence dans tous les domaines !
Créativité
des programmes
Connaissance
du terrain
Services
à destination
Contrôle
de la qualité
Démarche
responsable