contact-asia

Si le cœur ne contemple pas, l'œil ne verra pas.

Proverbe ouzbèke
 

Irrésistible Khiva

Un voyage en Ouzbékistan n’aurait pas la même saveur sans Khiva et plus particulièrement Itchan Kala, la partie intérieure de la cité-oasis fortifiée, située à l’extrême ouest du pays, où les caravaniers venaient jadis faire une dernière halte avant de s’aventurer dans le désert vers l’Iran. Avec son duo de somptueux minarets, son imposante forteresse médiévale et ses ruelles où il fait bon se balader à pied, la ville ouzbèke bimillénaire a de quoi plaire. En tout cas, à nos yeux et à ceux de l’UNESCO qui n’a pas hésité longtemps avant d’inscrire Itchan Kala au patrimoine mondial de l’humanité. Postée derrière ses hauts remparts en brique, la vieille cité nous fait le même effet à chaque fois. Est-ce son récent lifting qui a su lui redonner de la fraîcheur sans pour autant altérer son cachet authentique, l’odeur délicieuse des melons qui embaument ses rues en saison ou son atmosphère incroyablement tranquille malgré le flot de touristes ? Mystère. Un coup de cœur, ça ne s’explique pas. 

Mur d'enceinte de la ville de Khiva en Ouzbékistan

La belle Boukhara

D’aucuns vous diront qu’après avoir fait la connaissance de Khiva, Boukhara n’a plus vraiment d’intérêt. Pire, qu’elle a des airs de déjà-vu. Nous, on ne se lasse pas de rendre visite à la légendaire cité ouzbèke. Foyer majeur de la culture islamique sous l’empire perse, elle demeure l’une des villes médiévales d’Asie centrale les mieux préservées à ce jour, témoignant de l’admirable maîtrise de l’architecture et de l’urbanisme de la dynastie chaybanide. La citadelle de l’Ark, la mosquée Bolo Khaouz, le mausolée d’Ismail Samani et l’ensemble de Poi-Kalyan coiffé de son vertigineux minaret et de ses coquettes coupoles turquoise sont un vrai bonheur pour les amateurs d’art et les passionnés d’histoire que nous sommes. Sur la place principale, dans la cour intérieure d’une ancienne medersa - ces écoles coraniques du 17ème siècle typiques de la ville -, se joue un joli spectacle dont on se délecte toujours chez Asia : un concert folklorique d’une heure au fil duquel démonstrations de danse et défilés de splendides costumes traditionnels se succèdent. Un chouette divertissement à ne pas manquer lors d’un circuit en Ouzbékistan.

La ville et la mosquée Kalon à Boukhara, Unesco, Ouzbékistan

Rencontres à Samarcande

Autre ville ouzbèke, autre ambiance. Du haut de sa majestueuse place du Reghistan, joyau classé par l’UNESCO, Samarcande contemple les visiteurs qui affluent pour vérifier si elle n’a pas volé sa réputation. Nous, c’est à la nuit tombée qu’on la préfère. Lorsque les silhouettes illuminées des trois médersas monumentales couvertes de faïence bleue et or et du magnifique mausolée Gour Emir se détachent sur le ciel noir. 
En nous lisant, on pourrait croire qu’à part la fantastique collection de monuments historiques, il n’y a rien à voir en Ouzbékistan et que le pays reste tourné vers son passé. Allez traîner du côté du bazar de Siab et on peut vous assurer que vous sentirez battre son cœur. Fruits secs, nougats et moelleux pains ronds au sésame que les locaux viennent de Tachkent pour acheter rivalisent de gourmandise sur les étals des marchands. Partir à la rencontre de la jeune génération, en voilà un autre bon moyen de prendre le pouls de l’Ouzbékistan. On connaît des étudiants qui apprennent la langue de Molière à l’université de Samarcande. On vous emmène dîner en leur compagnie chez leur professeur ; ils seront ravis de partager avec vous un petit bout de leur quotidien. Et dans un français impeccable, s’il vous plaît !

Place du Reghistan, Samarcande, Ouzbékistan
 
Plov, plat traditionnel ouzbèke

A goûter

Miam, un plov !

La spécialité culinaire ouzbèke se distingue par sa simplicité mais n’en demeure pas moins délicieuse. Le plov est un plat à base de viande de mouton servie avec du riz sauté, des légumes et parfumé d’épices. Vous voyagez à nos côtés ? On vous invite à assister à sa préparation dans les règles de l’art puis à le goûter chez une chaleureuse famille de Samarcande.

 
Tissu traditionnel, marché de la soie, Ouzbékistan

A voir

À la mode ouzbèke

La talentueuse styliste Valentina Romanenko ouvre les portes de son prestigieux atelier de couture installé à Samarcande aux curieux pour leur dévoiler sa toute dernière collection entièrement réalisée à la main. Un défilé haut en couleurs et en motifs mettant à l’honneur le remarquable travail de la soie et du coton. Attention les yeux ! 
Atelier Aisha, Samarcande

 
Lac Aydarkul, Ouzbékistan

A faire

Une nuit à Nourata 

Il faut s’échapper de la ville pour vivre cette expérience atypique chez l’habitant que l’on réserve à nos voyageurs. Près du lac Aydarkul, à Hayat, un petit village perdu dans la montagne, une sympathique famille d’éleveurs ouzbèke vous accueille à bras ouverts pour la journée et la nuit. Dépaysement garanti dans un cadre à couper le souffle, loin, très loin des sentiers battus.

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !