contact-asia

 

Lever de soleil sur Varanasi

Il y a des périples dont on revient profondément changé, celui-ci en fait partie. Il ne faut pas seulement être curieux pour entreprendre un voyage dans la vallée du Gange, il faut également savoir faire preuve d’une grande ouverture d’esprit. S’accommoder du flot continu de pèlerins et de la pollution record de l’eau, ne pas s’offusquer de la nudité des prêtres sâdhus ni porter de jugement hâtif sur les incinérations qui s’enchaînent au bord du fleuve. Chez Asia, on ne conseille évidemment pas une telle expérience avec de jeunes enfants mais on est cependant convaincus qu’elle peut apporter beaucoup aux adolescents dotés d’une certaine condition psychologique et suffisamment informés sur le choc culturel et spirituel qui les attend. Vous envisagez l’aventure en famille ? Lever de rideau sur ce voyage si particulier.

Femmes indiennes se baignant dans le Gange, Varanasi, à côté des Ghât, Inde

Varanasi, berceau indien de l'hindouisme

C'est ici que les dévots affluent des quatre coins du globe pour profiter d’un moment privilégié avec l’incarnation terrestre de la déesse Gangâ. Chaque matin, la cité sainte si vieille qu’il serait impoli de donner son âge, se réveille avec les va-et-vient de ces hommes et de ces femmes bien décidés à purifier leur âme.
Ils prennent possession des quelques 88 ghâts, de larges escaliers reliant les ruelles au Gange, et descendent dans l’eau, aux côtés des locaux occupés à pratiquer leurs ablutions, nettoyer leur linge ou méditer. Vous observez ce spectacle surprenant, mêlant quotidien et sacré, depuis une barque. Le moyen de transport est idéal pour s’imprégner de l’incroyable ferveur ambiante et contempler les façades des multiples temples postés derrière les marches.

Ville de Bénarès, Ghât sur le Gange, Varanasi, Inde

Un soir dans la ville indienne de Shiva

Second point d’orgue d’un séjour à Varanasi en notre compagnie : les aarti. Pour assister à l’une de ces magnifiques cérémonies organisées en l’honneur des divinités Shiva et Gangâ, il suffit de se rendre sur le ghât Dashashwamedh à la nuit tombée. Tous les soirs sans exception, les berges du fleuve indien s’animent lors d’un show d’une heure superbement orchestré. Encensoirs et lampes en laiton portés à bout de bras par les pujaris dansent au rythme des chants et instruments traditionnels, sous le regard captivé d’une foule impressionnante. La synchronisation parfaite des mouvements, les couleurs chatoyantes des étoffes, les pétales de fleurs qui tombent en pluie et le profond recueillement lisible sur les visages vous transportent dans le dépaysement le plus total.

Aarti célébration au ghât Dashashwamedh, Inde
Croisière sur le Gange à bord du RV Bengal Ganga

Croisière mémorable sur le Gange


Quelle meilleure façon de découvrir la facette authentique d’un pays qu’en naviguant sur son fleuve ? Ce ne sont pas les chanceux montés à bord du RV Bengal Ganga qui diront le contraire. Comme eux, offrez-vous 9 jours et 8 nuits inoubliables entre Calcutta et Munger, en tête-à-tête avec le Hooghly puis le Gange. Chaque minute passée, accoudés au bastingage, à regarder les habitants vivre et les paysages défiler, chaque escale ponctuée de rencontres touchantes et de visites marquantes vous en apprend un peu plus sur cette Inde mystérieuse, intime, spirituelle et traditionnelle et le fleuve mère qui fait tant parler d’elle.

Bain de foule à Allahabad

Tous les 3 ans, les rives du fleuve vénéré accueillent le plus grand rassemblement pacifiste de pèlerins au monde : la Kumbh Mela. Ces derniers s’y pressent par millions afin de laver leurs péchés dans le Gange et ses affluents et de s’affranchir du cycle infini des réincarnations. 4 villes saintes de l’Inde reçoivent à tour de rôle l’événement fraîchement inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité. Les raisons de cette distinction ? Une ampleur exceptionnelle et la richesse des manifestations culturelles qui se déroulent en marge des bains. On propose toujours à nos voyageurs une halte dans l’une des cités-hôtes de la Kumbh Mela : Allahabad. On les conduit là où tout se passe : au Triveni Sangam, localisé à la confluence entre le Gange, la Yamuna et la Saraswati, une rivière imaginaire. Lorsque le site n’est pas accaparé par les festivaliers et les infrastructures installées en enfilade, il est loin de manquer d’intérêt avec ses petits stands colorés chargés d’offrandes, ses émouvantes familles venues disperser les cendres des défunts et ses innombrables baigneurs. Sans oublier son imposant fort construit au 16ème siècle par l’empereur moghol Akbar, qui trône avec majesté au-dessus des eaux sacrées. Un lieu bouillonnant de vie et empreint d’une puissante spiritualité, à voir absolument lors d’un voyage dans la vallée du Gange.

Bords du Gange sur les rives de Allahabad sous un ciel nuageux, Inde

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !