contact-asia

Un seul mot suffit à décrire ce qui vous attend en Birmanie : émotion. Ce n’est pas un pays que l’on visite mais un pays que l’on ressent.

Pierre Leduc

 

La Birmanie, mon rêve devenu réalité

J’ai toujours été fasciné par la Birmanie. Une opportunité professionnelle, dans les années 90, m’a donné la chance de fouler les terres birmanes pour la première fois. Ce périple initiatique en groupe m’a procuré une émotion tellement forte que je n’avais qu’une envie : y retourner seul. Ce que je fis en 2002 avec pour unique compagnon de voyage mon sac à dos. Une superbe aventure qui a confirmé le gros coup de cœur que j’avais eu pour ce pays hors du temps et ses habitants si accueillants et souriants qui ne demandent rien et donnent tellement. Et puis le hasard a fait le reste : une amie de longue date, en poste en Birmanie depuis 20 ans, m’a proposé de la rejoindre afin de faire face au regain touristique en 2011. 

Moines d'un monastère de la province de Shan en Birmanie

Entre haute et basse saison

Chez Asia, on travaille de manière cyclique, au rythme des saisons. D’octobre à mars, j’accueille les voyageurs par téléphone ou physiquement s’ils arrivent à Yangon où sont situés nos bureaux, puis je les renseigne, je les conseille mais je les écoute surtout beaucoup. Je contrôle chaque programme 15 jours avant leur arrivée car ils sont tous différents et je m’occupe des ajustements nécessaires et des urgences lorsque les clients se trouvent sur place. D’avril à septembre, je m’attelle à la préparation de la saison suivante. Les programmes sont retravaillés selon les retours des voyageurs, les besoins de la production d’Asia, les nouveaux circuits et les opportunités offertes par le pays. Durant la basse saison, j’accompagne également les eductours, des circuits d’étude d’une dizaine de jours, adressés exclusivement aux agents de voyage. Ces séjours apportent une vraie valeur ajoutée au service rendu par Asia. Un voyageur qui part avec nous est toujours accompagné par un professionnel qui connaît parfaitement la destination pour y être lui-même allé.

Deux moines birmans en chemin vers le temple

Un voyage sans touristes

Le refrain qui revient sans cesse : Nous voulons un séjour sans touristes. Il faut savoir que nos voyageurs détestent qu’on les qualifie de touristes. Pour eux, c’est presque un gros mot ! Ils n’ont qu’une idée en tête : explorer les terres birmanes seuls et vivre des expériences authentiques et locales. Une demande tout à fait réalisable en Birmanie où un sentier battu ne l’est souvent pas soit plus tôt le matin soit tard le soir. Nous les emmenons dans des adresses secrètes à la rencontre des charmants Birmans, se régaler dans un tea shop, voir un impressionnant match de boxe, siroter un verre dans un bar branché de la nouvelle génération, dîner au petit restaurant qui n’est pas dans le guide, se promener dans les sublimes campagnes, loin des pagodes et des monuments historiques. 

Marché en Birmanie

Des jeunes mariés à faire vibrer 

Asia a plus d’un tour dans son sac. Au sens propre comme au figuré. Une qualité indispensable pour être capable de satisfaire tous les voyageurs. Les demandes les plus inattendues viennent souvent des jeunes époux. Je me souviens d’un sympathique couple arrivé avec un programme comprenant plusieurs temps libres que j’avais pour mission de remplir de surprises. Un sacré challenge ! Je les ai d’abord emmenés au marché à Mandalay, pour les habiller en tenue traditionnelle birmane composée d’un top, d’un longyi et de tongs. Puis j’ai confié un tricycle au jeune marié afin qu’il conduise sa moitié dans un monastère où nous avions organisé une cérémonie de donation à la communauté. Un bonze patriarche a ensuite béni les amoureux. L’expérience avait pour but de leur faire ressentir au plus profond d’eux-mêmes toute la beauté de la culture birmane.
Ayant appris qu’ils étaient passionnés d’équitation, je leur ai également offert un galop exceptionnel, en tête-à-tête, sur le grandiose site archéologique de Bagan, ouvert à tous les vents. Enfin, j’ai organisé pour eux un trek de 2 jours entrecoupés d’une nuit chez l’habitant dans les montagnes Shan, à Pindaya. La rencontre avec la famille d’accueil fut un grand moment d’échange. Dans la simplicité des lieux, se sont créés des instants magiques, gravés à jamais dans le cœur du couple. En fin de voyage, ils nous ont fait parvenir un émouvant document avec plein de photos souvenirs qui nous a profondément touchés. 

Plaine de Bagan en Birmanie au soleil couchant
Traditionnel village flottant sur le lac Inle en Birmanie

MON PLUS BEAU SOUVENIR


Quand on fait un métier comme le mien, on a des tas d’anecdotes à raconter. Je n’oublierai jamais ce verre d’accueil surprise préparé pour un groupe dans le jardin d’un petit hôtel sur les bords du Lac Inlé. Une cinquantaine d’enfants vêtus de costumes traditionnels a surgi des fondations de la maison sur pilotis et s’est mis à chanter et à danser joyeusement, nous prenant par la main pour nous entraîner dans la ronde. Cette surprise a cueilli nos voyageurs dont les larmes de joie n’ont pas tardé à faire briller les yeux et profondément ému nos équipes. C’est précisément pour vivre cela que je travaille chez Asia! 

La Birmanie, une terre d’émotion

Un seul mot suffit à décrire ce qui vous attend en Birmanie : émotion. Ce n’est pas un pays que l’on visite mais que l’on ressent et qui ne laisse jamais indemne. L’incroyable diversité des cultures et des traditions, encore très vivaces dans les nombreuses communautés ethniques et religieuses et la gentillesse sincère de ses habitants font de la Birmanie une destination magique qui offre ce qui ne s’achète pas et que l’on ne peut trouver nulle part ailleurs.  

Deux moines novices étudiant dans un monastères en Birmanie

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !