contact-asia

La patrie du Mongol est le dos de son coursier, la tente est son foyer. Sa religion et ses légendes ne parlent que du cheval. Personne ne va à pied, princes ou vieillards, femmes ou enfants, tout le monde vit en selle.

Jacqueline Ripart, Chevaux du monde
 

Un pied en terre mongole

Les 12 967 hectares traversés par la rivière Orkhon offrent de remarquables possibilités de se dégourdir les jambes tout en se régalant les pupilles. Chez Asia, on propose à nos voyageurs de découvrir la somptueuse vallée, inscrite au patrimoine de l’humanité, escortés par nos guides qui la connaissent comme leur poche. Premier temps fort : une magnifique randonnée en forêt pour rejoindre le monastère de Tovkhon, perché à 2300 mètres d’altitude sur une colline sacrée. Le sentier grimpe pendant une heure et demie dans les délicieuses odeurs aromatiques de mélèzes et se termine en apothéose par un panorama à couper le souffle. Avant de visiter l’ermitage où le chef spirituel bouddhiste Zanabazar imagina l’écriture Soyombo au 17ème siècle et ses mystérieuses grottes, on prévoit toujours une pause sur le promontoire rocheux afin que nos globe-trotteurs puissent promener leur regard au-delà des montagnes. Seconde randonnée à pied qui fait partie de tous nos programmes en Mongolie dans la vallée de l’Orkhon : une balade méditative au bord de la rivière. Cette fois-ci, pas de dénivelé, l’expérience se vit en douceur et s’intériorise. Le rythme est volontairement tranquille afin de s’imprégner de ce décor si pur mêlant bleu profond et délicates nuances de verts et de faire le plein d’air frais et d’énergie.

Cavaliers mongols dans la vallée d'Orkhon, Mongolie

Une chevauchée qui ne se refuse pas

Envisager un périple en Mongolie sans un trek à cheval reviendrait à se priver d’un pan entier de la culture locale. L’animal occupe une place centrale dans la vie quotidienne des autochtones. Que vous soyez un cavalier émérite ou n’ayez jamais eu l’occasion de monter, l’invitation à se prêter à l’exercice est bien trop précieuse pour être déclinée. Vous voyagez à nos côtés ? On vous équipe en guêtres, bombe et gants et on vous présente votre monture habituée aux grands espaces et à la liberté. C’est parti pour une grisante randonnée à cheval parmi les sépultures des anciens guerriers nomades. Reprenez votre souffle, on vous emmène voir les descendants du cheval le plus célèbre du pays : Przewalski, dans une très belle réserve portant son nom. Le privilège s’apprécie à sa juste valeur : le petit animal préhistorique à la robe bai dun pangarée est, comme les 6 autres espèces sauvages restantes sur la planète, en voie d’extinction.

Troupeau de chevaux, province de Khentii, Mongolie

Orkhon en fête

Chaque année, autour du 20 juillet, un important festival rassemble de nombreuses familles nomades au creux de la vallée. Durant une journée, le feutre, utilisé pour construire les yourtes et le yak, exploité pour sa laine, son lait, sa viande ainsi que le transport de matériel, sont mis à l’honneur. Un conseil : si vous le pouvez, zappez notre bonne vieille fête nationale pour profiter de celle-ci, assurément plus dépaysante, entre deux randonnées. Promis, vous ne le regretterez pas. Jeux, concours de beauté, courses de chevaux et parties de polo à dos de yack se succèdent dans une ambiance conviviale. L’événement est idéal pour se frotter à la culture traditionnelle mongole et échanger avec cette population au grand cœur et aux belles valeurs.

Course de chevaux pendant le festival de Naadam, Mongolie
 
Ursa Major Geolodge en Mongolie

A FAIRE

Une nuit dans la vallée

Attention séjour insolite. On vous accompagne aux portes de votre géolodge d’exception posé au beau milieu des steppes et décoré selon les coutumes locales. On ne vous quitte pas sans vous avoir soufflé le chemin vers le spot secret où vous pourrez assister à l’un des plus beaux couchers de soleil de votre vie.
Ursa Major Geolodge, Khujirt, Mongolie

 
Plat de buuz traditionnel de Mongolie : ravioli à base de viande

A GOUTER

Déjeuner nomade

Vous êtes chaleureusement invités à la table d’une famille d’éleveurs de yak. Au menu : un plat de buuz, de délicieux raviolis farcis à la viande et cuits à la vapeur, arrosés de quelques lampées d’aïrak, un lait de jument fermenté acide et très légèrement alcoolisé consommé par les Mongols durant les mois blancs - c’est-à-dire l’été. Une aventure inédite pour vos papilles.

 
Ciel étoilé au dessus de yourtes en Mongolie

A TESTER

Expérience céleste

Avis aux passionnés d’astronomie, le site mongol est le théâtre d’un spectacle extraordinaire chaque soir à la nuit tombée : un ciel étoilé d’une rare beauté éclaire la vallée plongée dans l’obscurité. Que diriez vous de l’observer au télescope depuis votre lodge ?

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !