contact-asia

Tous les messages de remerciement des voyageurs sont gravés dans ma mémoire. C’est tellement gratifiant de se dire que l’on a contribué à rendre leur séjour inoubliable !

Philippe
 

Philippe a rejoint notre précieuse équipe d’experts Asia il y a quelques mois. Expatrié au Japon depuis quelques années, il connaît le Pays du Soleil Levant par cœur et prend plaisir à accompagner chaque jour des voyageurs venus des quatre coins de l’hexagone dans leur découverte de cette île qu’il aime tant. Il raconte sa vie là-bas, son passionnant quotidien et des anecdotes qui l’ont marqué. En le lisant, vous n’aurez qu’une envie : visiter le Japon !

 

Le Japon, mon paradis

Multifacettes et surprenante, Tokyo est la ville idéale pour moi. Contrairement aux idées reçues, cette imposante mégalopole n’est pas bondée en permanence. Chaque quartier possède son ambiance et son identité propres ; on s’y sent comme dans des petits villages. Féru de photographie, j’adore flâner dans les ruelles et capturer ces atmosphères si particulières. À mon goût, il y a tout ce qu’il faut pour être heureux au Japon : la ville et la nature. Il m’arrive très souvent de quitter la bouillonnante jungle urbaine pour aller prendre une grande bouffée d’air frais dans un joli petit coin de paradis japonais. Et entre les superbes sommets enneigés, les magnifiques plages de sable blanc et les paisibles campagnes, ce n’est pas le choix qui manque ! 

La gastronomie fait également partie des trésors du pays. On trouve des restaurants absolument partout au Japon, surtout dans la capitale où les opportunités de déguster une délicieuse spécialité locale ou de goûter à un plat étranger se présentent presque à tous les coins de rue. Que vous ayez un budget large ou serré, si vous êtes de fins gourmets, vos papilles seront comblées ici.

Pour ne rien gâcher, les Japonais sont d’une remarquable politesse. Jamais vous ne les verrez faire la queue de manière désordonnée, ils attendent toujours très calmement. Prendre le train à Shinjuku station, la gare la plus fréquentée au monde (1.26 milliards - oui, milliards ! - de passagers transitent par là chaque année), pour la première fois fut une belle leçon de courtoisie et de patience. 

 

Des journées bien remplies

La première chose que je fais après avoir avalé un bon petit-déjeuner ? Consulter ma messagerie WhatsApp et lire les emails des clients reçus durant la soirée ou la nuit. Je dois y répondre le plus précisément et le plus rapidement possible car les voyageurs sont prêts à partir en visite et donc suspendus à mes retours. Même s’il y a de plus en plus de contenu en français ou en anglais sur le pays en ligne, je préfère me référer aux sources japonaises pour obtenir de l’information toute fraîche. Une fois les urgences traitées, je m’occupe des emails envoyés par Asia ; le décalage horaire me laisse plus de temps pour y répondre. Lorsque ça se calme, je me penche sur le programme conçu pour les prochains clients. 
Chaque séjour Asia est une création originale sur mesure, mon rôle consiste à en connaître les moindres détails pour pouvoir anticiper les éventuelles demandes des voyageurs et leur apporter des conseils personnalisés. Toujours chargée, la fin de l’après-midi arrive avec son lot de questions et ses demandes de changement de dernière minute sur les programmes parfaitement ficelés. Les clients l’ignorent sûrement mais de simples petites modifications nécessitent un sacré travail en coulisses pour leur offrir la meilleure expérience. Il faut coordonner de nouveau tous les acteurs qui prennent part à l’organisation du séjour : les hôtels, les guides et les chauffeurs. Les dernières heures de la journée sont aussi le seul créneau dont nous disposons pour appeler la France et gérer les urgences qui nécessitent l’intervention d’Asia. 

Aux petits soins pour les voyageurs 

Fin mars, j’accompagnais un couple de retraités dans un long roadtrip à Hokkaido. Si les hivers sont plutôt doux à Tokyo, c’est tout le contraire à Hokkaido. On a beau prévoir une multitude d’activités, dans les contrées reculées les plus septentrionales, la météo a toujours le dernier mot et si l’on n’a pas de chance, on peut assister à d’impressionnantes chutes de neige. L’idée de conduire sur un sol glacé en pleine nature inquiétait beaucoup mes clients, d’autant que le temps était particulièrement mauvais et capricieux. Notre premier contact téléphonique fut un peu tendu et je me suis dit qu’étant donné les conditions, il serait difficile de leur faire apprécier cette partie de leur voyage. Alors je leur ai proposé de mettre en place une routine. 
Chaque jour, je devais vérifier l’état des routes et des lieux de visite prévus au programme et leur faire un topo au petit matin. Une promesse contraignante sur une semaine car il fallait que je passe de nombreux coups de fil et que je trouve des itinéraires alternatifs et des plans B lorsque les attractions locales étaient fermées, mais que j’ai tenue pour les rassurer. Ça a fonctionné : plus détendus, ils ont rapidement réussi à profiter de leur séjour à tel point qu’ils se sont même mis à m’envoyer régulièrement des photos d’eux sur la route. J’étais touché de voir qu’ils suivaient mes recommandations à la lettre. Juste avant de rentrer en France, ils m’ont envoyé un gentil message de remerciement se terminant sur une note d’humour : ils m’offraient les mêmes services lors de mon prochain voyage à Paris ! 

 

Une demande très originale

Je voudrais acheter des ciseaux pour confectionner une canne à pêche Tenkara.
Voilà la requête du mari d’un sympathique couple originaire de l’ouest de la France, en vacances au Japon il y a quelques semaines. Il était mordu de pêche à la ligne, de pêche au Tenkara pour être exact. Sans rentrer dans les détails, cette pêche à la mouche japonaise requiert une canne taillée dans du bambou à l’aide de ciseaux bien particuliers et c’est cet outil que le voyageur cherchait désespérément. Nous avons appelé une bonne douzaine de commerces à Tokyo et ses environs avant de mettre la main sur les fameux ciseaux, non pas dans un magasin de pêche ni de bricolage mais dans une coutellerie familiale. Le client était absolument ravi et nous a téléphoné pour nous remercier chaudement ! 

 

 

Le Japon, votre prochaine destination

Sortir de sa zone de confort n’est facile pour personne, alors imaginez vous lancer à 10 000 kilomètres de chez-vous ! Croyez-moi, ça vaut le coup : le dépaysement est total au pays du Soleil Levant : vous découvrirez de nouveaux décors, bruits et même odeurs ! Et ne vous fiez pas à l’image que nous avons de la cuisine traditionnelle japonaise en France, ce n’est qu’un modeste échantillon de tout ce qu’il y a à déguster ici. Osez pousser la porte de ces petits restaurants remplis d’habitués et goûter à des spécialités dont vous n’avez jamais entendu parler, vous ne le regretterez pas ! 
Last but not least : sachez que l’on peut visiter le Japon en toute saison. L’île s’étend sur plus de 2 800 kilomètres, le temps est donc toujours forcément clément quelque part.

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !