contact-asia

Chaque homme est l'artisan de sa propre fortune

Proverbe iranien
 
 

Rencontres à Ispahan

La célèbre place Naghch-e Djahan en Iran
Jardin du monastère arménien orthodoxe dans le quartier de Julfa à Ispahan en Iran

Héritage de la Perse antique, l’artisanat iranien constitue aujourd’hui l’une des principales richesses culturelles du pays. Reconnu dans le monde entier pour sa finesse et sa qualité, il s’exporte beaucoup mais se vend aussi sur place, pour le plus grand bonheur des voyageurs esthètes. Mosaïque, émaillage, miniature, marqueterie, poterie, verrerie, la liste des domaines de prédilection des 9 millions d’Iraniens qui travaillent de leurs mains, dans le respect de traditions ancestrales, est étourdissante. On vous emmène en prendre plein les mirettes à Ispahan, la ville à visiter absolument pour se frotter aux merveilles de l’Orient. Capitale de l’empire perse sous la dynastie des Séfévides entre le 16ème et le 18ème siècle et cité caravanière sur la mythique route de la soie, elle possède une spectaculaire collection d’œuvres et d’objets d’art.  

Le précieux voyage commence sur la célèbre place Naghch-e Djahan, classée par l’UNESCO, qui accueillait jadis marchands et caravaniers de passage. Ouvrez grand les yeux et chaussez vos lunettes de vue si vous en êtes pourvus. Recouvertes de céramique, les magnifiques mosquées du Chah et du Cheikh Lotfollah témoignent d’une maîtrise de l’art mineur qui frôle la perfection. Le temps est à la contemplation. Laissez votre regard se perdre parmi les muqarnas, ces motifs d’un raffinement à couper le souffle, ressemblant à des nids d’abeilles, qui décorent les majestueux portails. Plongez dans cet océan de bleu éclatant, admirez ce turquoise gracieux, notez la lumière qui émane de ce jaune délicat. Chacune des couleurs qui composent les harmonieuses mosaïques est parfaitement dosée et à sa juste place. Difficile de rester de marbre devant tant d’élégance !

Dôme de la mosquée de Sheikh à Ispahan en Iran
Enfant iranien dans le bazar de Ispahan, Iran

On vous entraîne dans le cœur battant d’Ispahan, son immanquable bazar. Au nord de la place royale, derrière un porche monumental orné de faïences, se cache un labyrinthe de ruelles où les marchands d’épices côtoient les talentueux artisans en plein travail. Frayez-vous un chemin parmi les mille et un joyaux iraniens et les visiteurs qui viennent profiter du spectacle local. Chaudronniers, orfèvres, enlumineurs, cordonniers et tisseurs de tapis s’affairent dans une ambiance à la fois studieuse et conviviale. Un arrêt devant l’échoppe de ce minutieux miniaturiste s’impose. Votre guide Asia agrémente les fascinantes images de commentaires pointus sur les techniques de peinture utilisées. Quels trésors de patience a-t-il fallu déployer pour créer de tels chefs d’œuvre ! L’abondance des détails et la poésie des décors sont un pur ravissement pour les yeux. 

 
Tapis iranien, pièce typique de l'artisanat local à Ispahan en Iran

Défilé de tapis persans


Les musées abritant de splendides collections de tapis ne manquent pas en Iran. Pourtant, ce n’est pas là que l’on entraîne nos voyageurs pour leur montrer le fleuron de l’artisanat iranien. On préfère les conduire chez Armani, une jolie maison spécialisée dans le tissage de tapis, voisine de la remarquable cathédrale Vank. Bienvenue dans le temple du tapis iranien. Ici, pas de jaloux : toutes les tailles, formes, couleurs et matières sont représentées. Les deux sympathiques frères qui tiennent la boutique partagent leur passion et leur savoir-faire transmis depuis cinq générations et régalent les visiteurs d’explications sur l’origine et la symbolique des superbes motifs qui ornent les tapis.
Le clou de la visite ? L’atelier de tissage. L’occasion de pouvoir observer les brillantes petites mains donner vie à des pièces que l’on s’arrache à l’autre bout du monde ne se représentera sûrement pas dans votre vie. Savourez ce moment !

Trésors musicaux

Rendez-vous au dernier étage du Palais royal d’Ali Qapu, dans l’intimité du sublime salon de musique privé du souverain. Un silencieux spectacle se joue juste au-dessus de vos têtes. Au creux du plafond, des niches sculptées en forme d’instruments de musique suscitent la curiosité des mélomanes. Ce travail architectural unique fut réalisé à des fins décoratives mais aussi acoustiques : les alvéoles offraient une résonance incomparable lors des concerts. La précision des découpes n’est-elle pas saisissante ? 

Direction le quartier arménien de Djolfa pour un authentique coup de cœur iranien. Entre les murs du musée de la musique, 300 instruments traditionnels confectionnés aux quatre coins du pays, dont une importante collection de tars, ces luths à la silhouette en 8 présentant un long manche et pouvant requérir jusqu’à 3 années de labeur, vous attendent. Incroyable mais vrai, aussi anciens soient-ils, tous ces objets sont en état de marche. La visite se termine en beauté par un petit concert privé qui vous transporte dans l’Iran des siècles passés. Dépaysement garanti !

 
Maison de thé Azadegan à Ispahan en Iran

A goûter

Atypique tea time

Il faut s’engouffrer dans une ruelle derrière la place royale et ouvrir une lourde porte en bois pour parvenir à l’intérieur de ce curieux salon de thé. Chaque centimètre carré de l’ancien caravansérail est décoré d’un bibelot chiné par le propriétaire, donnant au lieu un charme unique. Commandez un doogh, spécialité de la maison, et régalez à la fois vos papilles et vos pupilles ! 
Azadegan Tea House, Chah Haj Mirza

 
Vaisselle traditionnelle iranienne

A faire

Le musée national d’Iran

Un voyage iranien en notre compagnie commence souvent avec la visite de ce musée de Téhéran  pour prendre un bain d’histoire et de culture persane. Il héberge de rares objets préislamiques et islamiques à l’instar de cette coupe en terre cuite confectionnée en 2500 avant J-C sur laquelle se déroule un vrai petit film d’animation. Une belle entrée en matière qui fait toujours effet.
30th Tir St.,Tehran

 
Tissus imprimés selon la technique traditionnelle du Ghalamkar en Iran

A faire

Régal à l’iranienne

Vous ne saurez plus où donner de la tête dans ce hammam qui vit une seconde jeunesse en tant que restaurant. Superbes peintures, céramiques et tapis composent la décoration de l'établissement. Cerise sur le gâteau : les nappes imprimées à la main, à l’aide de tampons en bois selon une méthode traditionnelle appelée ghalamkar. De quoi sublimer l’expérience gustative !
Balgh Ghalandarha Alley, Hakim St, Isfahan 81464

 

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !

PLUS DE VOYAGES

Chaque pays est unique. Chaque voyage est fantastique. Consultez nos suggestions !