contact-asia
 

De la méditation naît la sagesse

Bouddha
 

Borobudur et Prambanan, les pépites de Java

Le temple de Borobudur en impose ! Datant du 8ème siècle, ce célèbre sanctuaire voué au culte de Bouddha est entouré d’une nature renversante : des rizières d’un vert vif, une jungle luxuriante et le volcan Merapi qui siège, majestueux, à l’horizon. Borobudur se savoure au petit matin lorsque le soleil dévoile une à une les 72 stupas, ces cloches en pierre ajourées abritant des statues de Bouddha, et pare le ciel de douces nuances de rose. Le secret pour s’offrir un précieux moment de méditation au milieu des nombreux visiteurs ? Choisir une statue, s’asseoir à côté, respirer profondément le regard tourné vers l’horizon et se laisser envelopper par l’atmosphère mystique du site.

Chaque année durant la pleine lune de mai, des milliers de moines se rendent en pèlerinage à Borobudur à l’occasion de la fête du Vesak qui célèbre l’anniversaire de la naissance, de l’illumination et de la mort de Bouddha. Après des heures de marche sous la chaleur, la procession religieuse, vêtue de safran et de bordeaux et mêlée à des fidèles locaux portant des palanquins richement décorés, arrive au temple. La cérémonie se termine en beauté par un magnétique lâcher de lanternes à la nuit tombée. Voir les lampions s’envoler lentement au-dessus du mandala géant et sentir la ferveur intense des croyants est une expérience absolument magique. Étoiles plein les yeux et frissons garantis pour les voyageurs qui ont la chance d’y assister.

Au cœur de la campagne javanaise : Prambanan, un ensemble imposant de temples shivaïtes construits au 9ème siècle et classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO tout comme Borobudur. Ne vous fiez pas aux apparences : les plus petits sanctuaires sont les plus agréables à visiter, loin des flots de touristes qui se dirigent vers le temple principal. L’idéal pour un périple en duo ou en famille ? Se promener à vélo dans le parc à la découverte de ces joyaux d’architecture et de leurs superbes bas-reliefs contant les légendes hindoues. 

 

Besakih, le temple balinais le plus vénéré

Au pied du mont Agung, à près de 1000 mètres d’altitude, pas moins de 23 temples sont dédiés aux trois plus importantes divinités hindoues : Shiva, Vishnu et Brahma. Une longue série de marches qui semblent grimper jusqu’au ciel vous mènera au temple-mère : Besakih. En haut, la vue sur l’Océan Indien est à couper le souffle.
Pour pénétrer dans l’enceinte sacrée, vous devrez porter un sarong. Ce vêtement typique se noue autour de la taille et permet de recouvrir vos jambes. La visite de Pura Besakih s’apprécie surtout les jours de cérémonie comme celle, incroyable, de Panca Wali Krama qui a lieu tous les dix ans. Un joyeux cortège de Balinais en tenues traditionnelles blanches et jaunes symbolisant la pureté et la sagesse, déambule dans les allées. Pas de silence religieux, au contraire, l’ambiance est à la fête : les pèlerins rient de bon cœur et se prennent en photos.

 

 

La source sacrée de Tirta Empul et le temple de Gunung Kawi à Bali

En plein centre de l’île bénie des Dieux, près d’Ubud, dans un splendide décor de rizières en terrasse, le village de Tampaksiring, son temple Gunung Kawi creusé à même la pierre et sa source sacrée Tirta Empul s’offrent aux visiteurs. Les Balinais viennent s’y purifier une fois par an en passant leur tête sous les fontaines du bassin après avoir déposé des offrandes. Certains pensent que la source a des vertus guérisseuses. Cet émouvant rituel n’est pas réservé qu’aux locaux, vous pourrez vous y adonner vous aussi si vous le souhaitez. Attention cependant, ne vous contentez pas de plonger simplement dans les eaux sacrées, vous risqueriez de froisser sérieusement les Balinais. Demandez conseil à votre guide, il vous expliquera quel cérémonial précis respecter.

Envie d'expériences plus authentiques ? 


Chez Asia, nous proposons une plongée au cœur de cette magnifique vallée dans le cadre d’une excursion solidaire à Gunung Kawi. Vivez une expérience authentique au contact des habitants en partageant avec eux des activités artisanales comme le tressage de chapeaux en feuilles de palme ou le ramassage de noix de coco et culturelles telles que la préparation des offrandes pour les cérémonies, en visitant l’école primaire pour les enfants démunis du village et en savourant de délicieux plats traditionnels balinais. Vous voyagez en famille ? Inscrivez vos enfants aux cours de dessin ou de gamelan, un orchestre de percussions typiquement indonésien, et suivez de votre côté une passionnante leçon sur la médecine traditionnelle. Vous repartirez avec de jolis souvenirs plein la tête !

Tanah Lot, le petit Mont Saint-Michel balinais

Baptisé terre dans la mer, ce temple hindouiste doit son charme à sa situation de rêve : il est perché sur un étroit îlot rocheux contre lequel les vagues viennent s’écraser bruyamment. On raconte qu’un serpent de mer géant garde les lieux. 
C’est à marée haute que vous prendrez vos plus beaux clichés du sanctuaire submergé par les eaux. Au soleil couchant, le spectacle est encore plus photogénique : un nuage de chauves-souris échappées d’une grotte cachée envahit pendant quelques minutes le ciel qui s’embrase. 
En vous promenant aux abords du temple dans une moiteur ambiante très indonésienne, vous tomberez sous le charme de cet envoûtant site sacré et de son atmosphère tranquille malgré les allées et venues des touristes. Le matin, vous croiserez des Balinaises qui déposent un peu partout de modestes paniers confectionnés en feuilles de bananier, remplis de fleurs et de nourriture et piqués de bâtons d’encens. Ces offrandes sont faites pour remercier les dieux et éloigner les mauvais esprits. Remplacées chaque jour, elles embaument les rues et font littéralement partie du paysage de l’île.

Uluwatu, le joyau de Bali face à l’océan

Sur une falaise de 70 mètres de haut de la péninsule du Bukit, trône le temple d’Uluwatu. C’est probablement ici que vous assisterez à l’un des plus beaux couchers de soleil de votre vie. Des petits singes très malins peuplent les environs. Si vous explorez l’intérieur du sanctuaire, mettez vos biens précieux à l’abri, ils ont une fâcheuse tendance à dépouiller les voyageurs. 
À voir absolument et nulle part ailleurs : le Kecak Fire, une danse traditionnelle balinaise relatant des épopées mythologiques hindoues. Laissez-vous porter, une fleur de frangipanier à l’oreille, par le rythme de la musique, les ondulations des flammes et les gracieux mouvements de ces hommes et de ces femmes parés de leurs plus beaux atours. 

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !