contact-asia
 

En Corée, qu’on se le dise, on mange épicé ! Dans l’assiette, c’est un véritable voyage de saveurs, voici notre sélection de spécialités coréennes populaires et savoureuses, adaptées à tous les palais.

 
 

Vous allez déguster !

Au pays du Matin calme, il est facile de bien manger. La nourriture coréenne du quotidien est pauvre en graisses et peu calorique, mais attention les papilles ! Ce paysage culinaire possède la particularité d’être très souvent relevé en épices et pimenté. N’hésitez pas à vous laisser tenter, mais n’oubliez pas que l’échelle de tolérance locale n’est pas la même que la nôtre. Autant vous dire qu’il n’est pas forcément pertinent de se fier à un Séoulite qui vous dira que ce n’est pas du toutépicé. Tout est relatif ! Méfiez-vous des bouillons aux teintes rouge-orangé, à moins que vous ne soyez friands de sensations fortes !.

Il est intéressant de constater à quel point les coréens sont si culturellement attachés aux bienfaits et à la signification de leurs plats. Ainsi, certains mets sont uniquement consommés lors d’occasions spéciales (le jajangmyeon lors de la journée des célibataires, le blackday), selon les caprices du temps (le pajeon accompagné de makgeolli lorsqu'il pleut), ou encore pour apaiser les maux du corps ou de l’esprit (le haejangguk qui soigne la gueule de bois). 
Outre sa cuisine saine, variée et porteuse de sens, ce qui risque également de vous émerveiller, c’est la multitude de petits plats qui accompagnent chaque repas : les banchans. Cette profusion de nourriture au centimètre carré a de quoi vous faire sentir comme un prince !

Mieux encore, les banchans sont servis à volonté dans les restaurants de Séoul et du reste du pays. Il en existe un grand nombre que vous prendrez plaisir à découvrir : kimchi, algues, omelette, petits poissons séchés, tofu, radis noir, etc. De quoi bien compléter votre repas et ressortir repus.  
Petite info pratique : si vous redoutez l’épreuve des baguettes, vous serez soulagés d’apprendre qu’il est aussi d’usage de manger avec une cuillère à soupe. De quoi vous permettre de profiter pleinement de votre expérience gustative, sans complexe !
Laissez-nous vous présenter quelques plats typiques et appréciés par le plus grand nombre à travers cette petite sélection d’incontournables de la cuisine coréenne !

 

Bibimbap : un tourbillon de couleurs et de saveurs

Emblème gastronomique du pays, le bibimbap (bibimb = mélanger et bap = riz) est un immanquable de la cuisine coréenne. Sain, frais et coloré, ce mélange de légumes croquants sur lit de riz tiède est un régal aussi bien pour les papilles que pour les yeux. Cette spécialité coréenne est servie dans un bol en pierre qui conserve la chaleur, parfois accompagnée de petits morceaux de bœuf grillés et d’un œuf cru saupoudré de sésame. Le tout est relevé par de la pâte de piment rouge. Pour déguster ce plat, pas de chichi, il suffit de tout mélanger et d’y aller à la cuillère. Gourmand !

Où manger les meilleurs bibimbap à Séoul ?
Namul Meongneun Gom, 395-199, Seogyo-dong, Mapo-gu

 

La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur

Theodore Zeldin

Bulgogi : la douceur de bœuf sucrée-salée

Le bulgogi, qu’on pourrait littéralement traduire par viande sur le feu (bul = feu et gogi = viande), est un plat à base de bœuf mariné dans un mélange de sauce soja, d’huile de sésame et de sucre, puis sauté aux petits légumes. Raffiné et savoureux, il fait bien souvent l’unanimité auprès des voyageurs. Le bœuf, coupé en fines lamelles, est généralement servi dans son jus. Il existe d’autres variantes, notamment sous la forme d’un barbecue, on enroulera alors les morceaux de viande dans une feuille de salade qu’on rehaussera avec un peu de pâte de piment et de riz. Ou encore, sous la forme d’un bouillon brûlant agrémenté de vermicelles d’amidon. Un délice !

Où manger les meilleurs bulgogi à Séoul ?
Sandeomi Bulgogi, 47 Eoulmadang-ro, Seogyo-dong, Mapo-gu, Seoul

Haemul-pajeon : pour les amateurs de fruits de mer


Jeon est le nom donné à un type de préparation qui consiste à mélanger des ingrédients émincés de type poisson, viande ou légumes à de la farine de froment et du lait avant de faire frire le tout. La heamul-pajeon, la plus populaire, est une spécialité de Corée du Sud préparée à base d’oignons verts (pa) et de fruits de mer (heamul) : crevettes, calamars, huîtres, palourdes, etc. Elle est généralement très bien garnie ! La tradition veut que l’on déguste cette crêpe épaisse avec un verre de makgeolli (alcool de riz coréen) lors des jours de pluie. La farine et le makgeolli sont riches en sérotonine, ce menu est connu pour réconforter les cœurs les plus abattus. 

Où manger les meilleurs haemul-pajeon à Séoul ?
Jogabi seafood bar & restaurant, 21 Myeongdong 9-gil, Jung-gu, Seoul

.

Mandu : le ravioli dans tous ses états

À l’origine très prisé par la cour royale, ce ravioli préparé à base de farine de blé, d’eau, de riz ou de sarrasin peut se déguster cuit à la vapeur, frit ou poêlé. Dans sa version traditionnelle, il est fourré d’un mélange de légumes et de poulet, mais il y en existe aujourd’hui de très nombreuses variétés en fonction des régions. Du végétarien (légume, tofu, soja) à celui à la viande de porc ou de bœuf, en passant par le mandu épicé, ce classique de la nourriture coréenne se décline pour tous les goûts. Soyez donc vigilant sur sa composition selon vos restrictions alimentaires et préférences car de l’extérieur, c’est un peu le ravioli surprise ! Les mandu n’ont pas tous la même apparence ni la même taille. Les wang mandu, littéralement roi des mandu, sont particulièrement gros et généreusement garnis d’un mélange de porc et de légumes, quant à la mandu-guk, ou soupe de mandu, elle est préparée à base de bouillon de boeuf dans lequel sont incorporés de gros raviolis bouillis.

Où manger les meilleurs mandu à Séoul ?
Mapo Mandu, 393-1 Seogyo-dong, Mapo-gu, Seoul

Japchae : un délice royal de nouilles sucrées

Autrefois met délicat, uniquement destiné au palais royal, le japchae est aujourd’hui encore considéré comme un plat de choix, dégusté lors d’occasions particulières. Il est composé de nouilles de patates douces et de petits légumes (carottes, poivrons, oignons, champignons, etc.) finement émincés qui sont ensuite marinés dans de la sauce soja et de l’huile de sésame. Le japchae est parfois agrémenté de fines lamelles de bœuf pour des bouchées encore plus gourmandes. On peut le manger chaud ou froid. Son goût subtilement sucré en fait un plat festif très apprécié et un classique de la nourriture coréenne. Invitez-vous à la table du roi le temps d’un repas !

Où manger les meilleurs japchae à Séoul ?
Jirisan Restaurant, 30 Insadong 14-gil, Gyeongun-dong, Jongno-gu, Seoul

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !