contact-asia
 

Au fond des forêts du Siam, j'ai vu l'étoile du soir se lever sur les grandes ruines d'Angkor.

Pierre Loti
 

Angkor Wat : la cité des dieux

La cité d’Angkor, témoin ancestral de l’empire khmer, a vu le jour au cours du IXe siècle après J.C. Cette vaste ville de plus 750 000 habitants fût abandonnée à la jungle en 1430.
Ces vestiges imprégnés d’histoire et de mystères ne cessent de fasciner les voyageurs du monde entier qui s’y pressent chaque année. Mais ce n’est pas tout, cette région regorge de trésors ; il serait dommage de ne pas s’y attarder. Prenez le temps lors de votre séjour de visiter Siem Reap et sa région, qui valent aussi le détour pour les voyageurs à la recherche de rencontres authentiques et d’expériences hors des sentiers battus.

S’il est un temple que vous ne pouvez ignorer, c’est bien Angkor Wat. D’ailleurs si ses contours vous semblent familiers, ce n’est pas par hasard ! Il est l’emblème du drapeau cambodgien depuis les années 1800. Grandiose et majestueux, on le sent indéniablement empreint d’une aura divine. Et ce n’est pas un hasard puisque ce temple d’état fût construit à l’image du Mont Meru, considéré comme le berceau des dieux hindous. Ainsi, ces grandes tours de pierres encerclées par de larges douves sont une représentation de la montagne et de l’océan et le sommet du temple symbolise la résidence des dieux. Tout un poème. 

À l’aube, imprégné du soleil naissant et reflétant sa grandeur divine dans l’eau paisible, le temple-montagne d’Angkor Wat offre un spectacle saisissant pour les yeux comme pour le cœur. À l’intérieur de ce vaste édifice, prenez le temps d’admirer la diversité et la finesse des bas-reliefs. Vous pourrez surtout contempler en toute sérénité le ballet des Apsaras, divines nymphes célestes.

 

Bantey Srei : la fascinante citadelle des femmes

À 20 km au nord-est d’Angkor, situé dans l’ancienne ville d’Isvarapura, la beauté du temple Bantey Srei n’a d’égale que sa poésie. Teinté de rose et orné de sculptures délicates, il y règne une ambiance de paix et de magie qui ne laissera pas votre cœur indifférent. Ce lieu exquis est dédié au dieu hindou Shiva. Il ne doit son surnom de citadelle des femmes qu’à ses couleurs pastelles et à ses exquises décorations faisant partie des plus belles représentations de l’art khmer. Tout l’éclat du temple se révèle en début de matinée, quand le soleil vient réchauffer la pierre et lui donner des reflets dorés.

 

 

Bayon : le temple mystérieux aux 200 visages

Il est des lieux qui marquent l’esprit, sortant presque d’un rêve étrange. Situé au cœur de l’ancienne cité d’Angkor Thom, le temple Bayon est un lieu particulièrement mystérieux. Il est le dernier monument à avoir été construit sur le site d’Angkor et le seul dédié à Bouddha. Une étrange atmosphère flotte en ces lieux. Sans doute est-ce dû à ces quelques 200 visages silencieux, sculptés à même la pierre, qui vous observent. Placides et bienveillants, ces gardiens d’un autre temps possèdent chacun une expression unique. Une véritable invitation à l'envoûtement des sens et de l’âme.
L’architecture bouddhique du Bayon est d’une infinie richesse et ses nombreux tunnels de pierre lui donnent des airs de labyrinthe mythologique. Tôt le matin, de petits visiteurs polissons aiment s’y prélasser : les singes ! Ils sont nombreux et peu farouches. Vous aurez tout loisir de les observer si vous venez en dehors des heures d’ouverture, lorsque le lieu est encore vide.

Terrasse des éléphants et du Roi lépreux : les statues conteuses d'histoires

Au loin, on aperçoit un large plateau surélevé de couleur ocre : c’est la terrasse des éléphants. Cette large surface d’apparat royal s’étend sur 300 m et héberge toute une ménagerie de pachydermes sculptés dans la pierre. Du haut de son plateau, le roi pouvait ainsi assister aux parades militaires auxquelles participaient de nombreux éléphants. On se plaît à imaginer trôner à sa place pour profiter d’un spectacle sans doute grandiose ! 

A l’extrémité nord de la terrasse des éléphants, s’en trouve une seconde, tout aussi célèbre : la terrasse du Roi lépreux. Il faut admirer cet incroyable travail de sculpture partout sur les murs ! Divinités et monstres sacrés, tous uniques et parfaitement préservés, semblent vouloir nous murmurer l’histoire du lieu à l’oreille. Ce monument particulier doit son nom à une statue que l'on pense être celle du roi Yasovarman qui avait la lèpre. Ou peut-être serait-ce à Yama, le dieu des morts ? Le mystère reste entier.

Ta Prohm : le temple sauvage préservé

Imaginez un temple ancestral, abandonné en pleine jungle, et sur lequel la nature aurait décidé de reprendre ses droits. C’est le tableau somptueux qu’offre Ta Prohm. Autrefois monastère et université bouddhique, d’énormes racines d’arbres séculaires et du lichen ont envahi les lieux, telle une étreinte sauvage entre l’homme et la nature. Des marques de comptage laissées sur les murs jaunis témoignent d’une population importante ayant autrefois occupé les lieux. Et ça se ressent. Plus de 12 000 personnes y auraient vécu et étudié : prêtres érudits, danseuses gracieuses et ouvriers. 

Les amateurs de films d’aventure reconnaîtront peut-être ce lieu mythique que la belle Angelina Jolie a rendu célèbre grâce au premier film Tomb Raider. Cet incroyable site a volontairement été laissé en l’état, ce qui en fait un temple particulièrement mémorable aux yeux des visiteurs. De quoi vous donner véritablement l’impression de jouer les aventuriers en pleine jungle cambodgienne !

Koh Ker : la dernière capitale royale avant Angkor

À quelques kilomètres d’Angkor, hors des sentiers battus, le site de Koh Ker vous réserve encore bien des surprises ! Bien que peu visité (à tort), il n’abrite pas moins de 42 temples qui ont préservé une authenticité qui séduira les amateurs de calme et de nature. Le temple Prasat Thom est celui qui marque le plus les esprits avec sa pyramide vertigineuse de 40 m de haut. Ses 7 étages recouverts de verdure, évoquant l’architecture maya, vous feront presque oublier que vous êtes bel et bien au Cambodge ! Vous apprécierez le calme du lieu où seul le chant des oiseaux et la brise viendront chatouiller vos oreilles. Une pause salvatrice et un délice pour les sens.

Le lac Tonlé Sap : la vie au fil de l’eau


Loin de l’agitation, des familles entières continuent de vivre à leur rythme sur le Tonlé Sap, dans leur maison sur pilotis. Plus qu’un symbole, il est le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est et aussi sa plus grosse réserve naturelle de poissons. Partez à la découverte des villages de pêcheurs flottants où l’on vit paisiblement. Parmi les beaux villages, Prek Toal (à 15 km de Siem Reap) comporte un parc ornithologique naturel particulièrement riche, et Kampong Kleang, plus éloigné (à 35 km de Siem Reap) et totalement préservé, vous assurent une expérience authentique. Vous visiterez ces villages hors du temps à bord d’une barque, au rythme de l’eau, avec la possibilité de croiser l’une des 100 espèces d’oiseaux aquatiques qui ont élus domicile sur le lac Tonlé Sap. Un voyage enchanteur !

Visiter une ONG locale : le quotidien des jeunes cambodgiens

Lorsque l’on parle d’Angkor, on pense instinctivement à ses sublimes temples. Même s’ils sont des lieux de visite incontournables, il serait dommage de ne pas partir à la rencontre de l’âme khmère. Pour rencontrer des locaux dans leur vie quotidienne, baladez-vous à vélo dans la campagne ou musardez dans les marchés aux étals colorés. Vous pouvez aussi rencontrer des ONG locales. A Siem Reap, de nombreuses associations ouvrent leurs portes aux voyageurs avec grand plaisir. C’est le cas notamment de Phare Ponleu Selpak (PPSA) (https://phareps.org/language/fr/accueil/), ou La Lumière des Arts, qui aide enfants et jeunes adultes dans leurs études par la pratique de l’art. Il est possible de visiter le campus et d’assister à des spectacles d’élèves, mais aussi de participer vous-même à des ateliers créatifs ! 

L’Ecole du Bayon ( http://ecoledubayon.org/ ) œuvre quant à elle auprès des enfants défavorisés des villages environnants. Une école de pâtisserie a même ouvert ses portes avec l’objectif pour chaque diplômé de trouver un emploi dans les nombreux restaurants et hôtels de Siem Reap. Il est possible de déguster des douceurs préparées par les jeunes apprentis, et même d’y faire du volontariat selon les besoins du moment. Un bon moyen de  se  rapprocher des populations locales en faisant une bonne action lors de votre séjour !

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !