contact-asia

Lorsqu'elle s'enfuit, la route est la seule amante qui vaille la peine d'être suivie.

Sylvain Tesson
 

Great Ocean Road, entre ciel et mer

Notre carnet de routes commence par l’une des plus scéniques voies côtières au monde, reliant Melbourne à Adélaïde : Great Ocean Road. 250 kilomètres d’asphalte chargés d’histoire qui serpentent le long de l’océan Indien à travers plages époustouflantes, ports de pêche à la baleine, forêts épaisses et reliefs vertigineux. À peine arrivés, nos voyageurs-surfeurs, débutent ce voyage en Australie en filant tout droit jusqu’à Bells Beach, lieu de tournage de Point Break, pour s’offrir une série de vagues de choix. Les 12 apôtres, d’impressionnantes tours de calcaire hautes de 45 mètres et vieilles de plusieurs millions d’années, les attendent un peu plus loin dans le parc national de Port Campbell. 4 d’entre elles se sont effondrées, ce qui n’empêche pas les singuliers personnages que l’érosion a séparés du reste des falaises de continuer à attirer des foules de curieux. Cette rencontre magique nos voyageurs peuvent, s'ils le souhaitent, la vivre à bord d’un hélicoptère, avant de reprendre le volant pour partir à la conquête du bush sud australien et faire de mémorables détours par le mont Gambier, volcan assoupi piqué de lacs fabuleux et les grottes préhistoriques de Naracoorte. Les plus chanceux prolongent leur périple jusqu’à Kangaroo Island, refuge des mascottes nationales : les sympathiques kangourous et les attachants koalas, toujours très occupés à siester sur leur eucalyptus.

Vue du Parc Cambell et des 12 apôtres depuis Great Ocean Road, Australie

Gibb River Road, l’aventure du Grand Ouest

Second classique parmi les routes incontournables d’Australie : Gibb River Road. Ouverte uniquement entre mai et octobre, cette piste de 660 kilomètres qui trace de Derby à Kununurra est réservée à nos aventuriers chevronnés. Composé majoritairement de chemins de terre, de sable et de graviers et jalonné de bourbiers boueux, le parcours ne s’envisage pas autrement qu’en increvable 4x4. Rendez-vous est pris à Broome avec ceux qui relèvent de défi pour aller récupérer leur monture de choc puis saluer l’imposant baobab millénaire qui servit autrefois de prison. Au programme de ce grisant road trip de 9 jours : s’étourdir entre gorges et cascades avec l’émouvante impression, pour les cinéphiles, de revivre des scènes du film Australia, passer un moment hors du temps dans une dépaysante cattle station de l’Outback et randonner dans l’un des joyaux classés par l’UNESCO : le parc de Purnululu, qui doit son titre aux Bungle Bungles, un stupéfiant ensemble de dômes de grès flamboyant cher aux Aborigènes. Le défilé de plaines sauvages qui enlacent la rivière Fitzroy donne au trajet retour des airs d’évasion organisée, venant clore en beauté cette mémorable plongée dans l’immensité du désert australien.

Outback track, Gibb river road, Australie

Explorers Way, sur les pas des pionniers

Figurez-vous une route qui coupe, en deux parts égales, un pays 14 fois plus grand que la France. 3200 kilomètres, c’est ce qu’affiche le compteur de nos courageux voyageurs qui ont sillonné l’Explorers Way. Adélaïde au sud, Darwin au nord. Ceux qui ne sont pas prêts à mordre la poussière ou n’ont tout simplement pas un mois complet devant eux laissent leur véhicule à Alice Springs pour continuer à bord du légendaire train The Ghan. Une option idéale pour en prendre plein les yeux sans avoir à se préoccuper de la fatigue de la conduite. La route mythique d’Australie que les explorateurs, les chercheurs d’or et les éleveurs furent les premiers à emprunter offre un bel aperçu de la diversité géographique du pays. Du décor aride et découpé des Flinders Ranges à l’ambiance tropicale des parcs nationaux du Top End en passant par le Centre Rouge et ses fascinants monolithes, la nature alterne shows grandioses et numéros de charme. Le moment de rendre les clés pour les uns et de descendre du train pour les autres est d’ailleurs souvent un petit déchirement.

Vue aérienne de Explorer Way traversant Flinders Range, Australie
Uluru, rochers sacrés, Australie

Mereenie Loop, au cœur de l’Outback


On termine par Mereenie Loop, l’un de nos itinéraires best-sellers. Et pour cause : suivre cette route d’anthologie qui raccorde les villes d’Alice Springs et de Kings Canyon est un excellent moyen de se frotter à l’arrière-pays australien et de découvrir le Centre Rouge. La région annonce la couleur en dévoilant sa collection d’impressionnants monolithes, gouffres et canyons tous parés de cette teinte caractéristique et offre à ses visiteurs une fraîcheur bienvenue lors des mois les plus chauds de l’année en mettant sur leur chemin les surprenants trous d’eau d’Ellery Creek et d’Ormiston Gorge. Bonus Asia : nos voyageurs peuvent compter sur un véhicule climatisé pour tailler la route dans les meilleures conditions. Vous hésitez entre les 4 parcours ? Voici un argument qui pourrait faire pencher la balance en faveur du dernier : Mereenie Loop, ce géant sacré Uluru, est aussi désarmant aux premières lueurs du jour qu’au sunset. Pas de jaloux !

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !