contact-asia

C’est lorsqu’ils sont confrontés à des situations difficiles que les voyageurs apprécient particulièrement de nous avoir à leurs côtés et que mon métier prend tout son sens.

Phuc
 

Au service des voyageurs 24h/24 7j/7

Je suis l’interlocuteur privilégié des clients Asia au Vietnam. Je les oriente, réponds à leurs questions et leur apporte de l’aide en cas d’urgence. A ce titre, je dois rester joignable par téléphone, mail et via WhatsApp à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.
J’interviens pour régler les problèmes de visas qui risquent d’être un peu plus fréquents à l’avenir car les procédures d’entrée peuvent changer du fait de la crise sanitaire.
Ensuite, durant le séjour, j’aménage les programmes lorsque survient un imprévu (passeport égaré, météo capricieuse, vol manqué/modifié/annulé, fermeture inopinée d’un hôtel ou d’un site, accident, souci de santé, etc.). Les voyageurs visitant le Vietnam peuvent également me solliciter si leur chambre ne leur convient pas ou que leur hébergement n’est pas conforme.
Mon rôle est moins celui d’un concierge au sens hôtelier du terme que celui d’un assistant local. Je prends régulièrement des nouvelles des clients que j’accompagne afin de vérifier que tout se déroule bien, qu’ils n’ont besoin de rien et qu’ils sont satisfaits de leur voyage.

Mu Cang Chai lodge, près d'un village Hmong, nord Vietnam

L’importance de l’humain

Un tel poste demande de l’écoute, de la réactivité et du tact. À moi de trouver les solutions qui rassurent et les mots justes lorsque les voyageurs vivent des moments difficiles comme ce couple malade à Hanoi qu’il a fallu hospitaliser et auprès de qui je suis resté presque nuit et jour jusqu’à ce qu’il se rétablisse. Je l’ai assisté dans l’exécution des formalités et j’ai tenté, à mon modeste niveau, de lui apporter un peu de réconfort sur place. Il s’agissait de personnes âgées qui ne maîtrisaient pas l’anglais. Loin de leurs proches, elles avaient besoin de quelqu’un pour surmonter ce coup dur. Il n’est d’ailleurs pas rare que je tisse des liens amicaux avec les personnes que j’épaule dans ce genre d’épreuve et que l’on garde contact par la suite.

Nghia Lo, déjeuner avec une famille de Thai noirs, Vietnam

Un souvenir marquant

En mars dernier, alors que la situation devenait très compliquée et incertaine à cause de l’épidémie de Covid-19, cinq de nos voyageurs ont été mis en quarantaine à Hoi An. Un cas positif avait été identifié sur le vol Paris-Hanoi qu’ils avaient pris quelques jours plus tôt. A la demande des autorités vietnamiennes, nous les avons prévenus et conduits le soir-même dans un centre de confinement à l’extérieur de la ville où les conditions d’hébergement étaient assez sommaires. Ils étaient perdus et très inquiets. En lien avec les équipes Asia France, nous les avons assistés quotidiennement du début à la fin de leur isolement (10 jours !) en leur fournissant draps et oreillers propres, produits d’entretien et affaires de toilette mais aussi boissons, biscuits et jeux de cartes et en assurant la traduction lors des échanges avec le personnel médical. Heureusement, les tests se sont révélés négatifs et nous avons pu organiser rapidement leur retour chez eux. Ce fut un épisode stressant pour tout le monde mais la reconnaissance, la patience, la gentillesse des voyageurs et leurs remerciements ont été la plus belle des récompenses. Cette expérience m’a beaucoup touché à titre personnel et même si je n’espère jamais la revivre, c’est dans ce genre de moments que les voyageurs apprécient particulièrement de nous avoir à leurs côtés et que mon métier prend tout son sens.

Paysan dans un champ, nord Vietnam
Jonque de croisière sur la baie d'Halong

Entre expériences insolites et incontournables


Ceux qui partent avec Asia savent que nous avons un carnet d’adresses - secrètes - bien rempli. Ils comptent sur nous pour les emmener hors des sentiers battus, chez l’habitant ou dans les petits lodges et hôtels de charme, à la campagne du côté de Mai Chau, Pu Luong ou Mu Cang Chai. Mais ils ne manqueraient pour rien au monde les grands classiques. Alors nous les conduisons aussi dans la baie d’Halong, à Hanoi, Hoi An, Hue, Saigon et au delta du Mékong. Nous avons de plus en plus de demandes d’extensions balnéaires, nos voyageurs aiment terminer leur séjour par quelques jours de repos à la plage.
Selon moi, le must-do reste une croisière en jonque dans la baie d’Halong. Je conseille généralement d’y passer au moins deux nuits pour explorer les coins plus reculés et préservés du site à l’instar de Lan Ha ou Bai Tu Long. Des endroits fabuleux !

 

Le Vietnam : des lumières, des couleurs, des saveurs

Il faut aller au Vietnam pour voir la féérie de Hoi An à la nuit tombée quand les lampions multicolores s’allument ou, tôt le matin, lorsque les ruelles classées du vieux centre historique sont encore vides. Pour flâner sur les marchés de la cordillère tonkinoise et admirer les magnifiques costumes des minorités ethniques du nord. Et bien sûr, pour goûter à la délicieuse cuisine locale parfumée, délicate et beaucoup plus variée qu’on ne le pense.
Le Vietnam est un pays superbe et chaleureux qui vaut vraiment le déplacement !

Rue du marché de Hoi An, illuminée de lampions à la nuit tombée

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !