contact-asia
Carnet de route

LA REGION D’HIROSHIMA

Découvrez la Mer Intérieure et ses sites chargés d’histoire entre châteaux médiévaux et quartiers anciens, jardins zen et sanctuaires shintoïstes posés sur l’eau.


http://fr.visithiroshima.net/

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur Hiroshima et sa région !

La région de Hiroshima regorge de lieux magiques à découvrir, où vous trouverez tout ce qu’on attend du Japon : tradition, modernité, culture, gastronomie, nature. La ville de Hiroshima vous étonnera par son dynamisme, sa jeunesse et son atmosphère chaleureuse. A proximité, vous découvrirez l’île de Miyajima, célèbre pour abriter le sanctuaire d’Itsukushima bâti sur la mer. Amateurs de nature, allez visiter les gorges de Sandankyo. Amateurs de culture, assistez à un spectacle de Kagura. Amateurs de sport, visitez Onomichi et descendez vers l’île de Shikoku à vélo. Amateurs de gastronomie, dégustez huîtres, anguilles, okonomiyaki et autres spécialités régionales de Hiroshima, ville pour laquelle on a édité un guide Michelin. A proximité de Hiroshima, se trouve la ville de Saijo, haut-lieu de la production de saké au Japon. Dans le département de Hiroshima, se trouvent environ 50 maisons productrices de sakés, vous permettant de déguster une grande variété de ce breuvage.

Depuis le département de Hiroshima, partez à la découverte du département voisin d’Okayama. Dans la ville du même nom, visitez le jardin Korakuen, un des trois plus beaux jardins japonais et le Château d’Okayama. De là, rendez-vous dans la ville de Kurashiki pour y visiter le quartier historique de Bikan réputé pour ses vieilles maisons au bord d’un canal sur lequel on peut se balader en barque.

Commencez votre voyage au Japon depuis Hiroshima et vous découvrirez un Japon plus authentique. Il est ensuite facile de relier le centre du Japon ou d’aller découvrir le sud du pays.

A la découverte de Hiroshima

La ville de Hiroshima est connue dans le monde entier pour son histoire. C’est un lieu de mémoire et d’espoir pour la paix dans le monde. Au-delà du cliché, c’est une ville qui malgré son lourd passé, vit dans le présent et l’avenir.
A Hiroshima, vous pourrez visiter ces lieux de mémoire inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO : le Dôme du Genbaku (ou Dôme de la Bombe Atomique), vestige d’un bâtiment détruit par la bombe atomique le 6 août 1945 ainsi que le Musée de la Paix et son Parc, destinés à préserver la mémoire de la tragédie passée et à relayer un message de paix.
Mais Hiroshima ne se limite pas à cela. Vous pourrez visiter le Château de Hiroshima, ancienne demeure du seigneur de Hiroshima, ou encore le jardin Shukkei-en, jardin japonais situé en pleine ville ! En journée, vous pourrez visiter Hiroshima en bateau sur le fleuve qui traverse la ville. Le soir, vous pourrez vous détendre dans un restaurant d’okonomiyaki, spécialité de la région, ou dans un restaurant avec terrasse donnant sur le fleuve. D’autre part, le département de Hiroshima est un haut lieu de la production de saké et compte environ 50 maisons productrices de saké. Le parfum et le goût de chaque saké est différent, et le bon goût du saké ressort encore plus en fonction du repas qui l’accompagne. Il y a dans la ville de Hiroshima des izakaya (type de brasserie à la japonaise) qui proposent de découvrir les accords mets-sakés, en utilisant des produits locaux. Dans ces izakaya, vous pourrez vraiment apprendre à apprécier le saké.

En cette année 2016, le Dôme du Genbaku (ou Dôme de la Bombe Atomique) et le sanctuaire d'Itsukushima célèbrent les 20 ans d'inscription au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Miyajima, une île sacrée

Vous avez sans doute déjà vu une image de ce portail Shinto qui semble flotter sur l’eau. La silhouette de ce monument rouge vermillon est célèbre dans le monde entier. Et si vous veniez l’admirer depuis les rivages de l’île de Miyajima ?
Cet édifice de bois rouge vermillon est un portail shinto qui symbolise la frontière entre monde profane et monde sacré. (L’île même de Miyajima était autrefois considérée comme divinité dans son intégralité). Il marque l’entrée du Sanctuaire d’Itsukushima.
Construit pour la première fois en 1168, il se situe à environ 200 m du Sanctuaire.
Dans la mythologie japonaise, on raconte que la déesse du soleil : Amaterasu, qui était en colère, s’était enfermée dans la grotte du Paradis (ama no iwato). Le monde était alors plongé dans l’obscurité et le chaos.
Les dieux se réunirent pour trouver une solution et installèrent des coqs sur un perchoir juste devant l’entrée de la grotte, afin qu'ils chantent éternellement. Amaterasu, intriguée, finit par sortir et la lumière réapparut. Les gens se seraient ensuite mis à construire des perchoirs pour oiseaux devant l’entrée des sanctuaires, ce qui pourrait expliquer l’origine de ces portails. Le mot torii ?? contient le kanji de l’oiseau : tori ?.
TOUS NOS VOYAGES JAPON
5 bonnes raisons de

Voyager avec Asia

Depuis près de 30 ans, notre objectif est de faire en sorte que votre voyage à l’arrivée soit à la hauteur de votre rêve de départ. A nous de rechercher l’excellence dans tous les domaines !
Créativité
des programmes
Connaissance
du terrain
Services
à destination
Contrôle
de la qualité
Démarche
responsable