contact-asia
Carnet de route

GÉANT, GRANDIOSE...

La Mongolie d'un autre œil !

Celui de Virginie Gerbault, Co-directrice de la production chez Asia

Un mot pour qualifier la Mongolie ?

Exceptionnel.

J’ai failli ne pas rentrer. C’est un voyage qui a été ponctué de moments improbables comme la balade à cheval à l’horizon XXL (un rêve d’enfant enfin réalisé) le concert avec la harpiste, au bord de la rivière, dans la vallée de l’ Orkhon ou la rencontre avec une ravissante femme mongole qui, au milieu de nulle part, t’as préparé le thé du chaman. Un moment très apprécié surtout après une balade de 3 heures.

Il y a aussi le deuxième matin, je me suis réveillée à 5 heures du matin. Le soleil venait de se lever, je suis allée me balader, et là, l’instant magique. Je me retrouve au milieu des troupeaux de chèvres, la plaine immense et tout d’un coup un bruit : celui d’une horde de chevaux sauvages qui passe là, comme ça. Un sentiment d’intense Liberté ! J’ai en mémoire l’immensité de la steppe, le ciel, la terre, la vie, la déclinaison de paysages infinis. J’ai 50 moments dans la steppe où je suis là admirative. Tout était magique, le diner sous la yourte, la bénédiction des moines. J’ai eu envie de pleurer 10 fois, 20 fois!

C’est un pays qui m’a touché, un voyage qui m’a chamboulé. Un voyage waouh, vraiment un gros coup de cœur. C’est le Voyage du voyage. Absolument sublime !

L’expérience de la yourte ?

C’est une très belle expérience. Elle est construite à partir de matériaux traditionnels. Tu n’as pas d’eau, pas d’électricité et tout est petit à l’intérieur (petite coiffeuse, petit tabouret, petit lavabo). La yourte est enveloppante et donne l’impression de vivre dans un cocon. Mais attention, c’est à déconseiller à ceux qui aiment être connectés 24h/24, ou ceux qui n’aiment que le confort d’une douche à l’italienne. Après, tout est si bien organisé. Il y a des serviettes chaudes aux huiles de pin et même un coiffeur. Un truc improbable. Ça s’appelle Hair cocoon. Dans cette yourte, on te lave les cheveux avec le minimum d’eau possible parce que c’est la denrée rare et surtout, il n’a pas plu depuis des mois. Donc avec un litre d’eau et une décoction à base d’orties sèches, tu ressors impeccable !

Froid la nuit ?

Non mais là encore ça dépend des gens. Moi, j’étais bien au chaud sous ma couette. Et pour les frileux il y a un poêle qui fait très bien monter la température. Car c’est vrai qu’il y a une grosse différence de température entre le jour et la nuit.

Les locaux, sympas ?

Oui, les gens sont adorables, des bergers avec des gueules, des gens qui ont de l’humour. Tu communiques comme tu peux mais ils sont vraiment chaleureux, accueillants !

 

Et la gastronomie : Le fameux lait caillé ?

Trop fort pour moi, j’y ai juste trempé mes lèvres !!! On a mangé le plat local. Des beignets de viande hachée. C’était très bon. Il n’y a pas une grande variété de cuisine mais on a très bien mangé.

 

Quelques mots sur Oulan Bator :

Le premier jour, on l’a vu sous un ciel plutôt hivernal : le froid, la pluie. Après l’émotion de la steppe, le contraste est un peu violent. Un coté post soviétique avec des barres d’immeubles, des chantiers dans tous les sens, les montagnes au loin avec des camps des yourtes. Heureusement, cela m’a permis de découvrir de magnifiques musées avec des collections de peinture mettant encore plus en relief la vie des nomades. Le deuxième jour, le soleil est revenu. Energie plus positive. L’occasion de découvrir des petites adresses très sympas et de rencontrer un calligraphe talentueux.

 

Facebook  Facebook  Facebook

+ d’infos : https://www.asia.fr/infos-voyage-ouzbekistan

5 bonnes raisons de

Voyager avec Asia

Depuis près de 30 ans, notre objectif est de faire en sorte que votre voyage à l’arrivée soit à la hauteur de votre rêve de départ. A nous de rechercher l’excellence dans tous les domaines !
Créativité
des programmes
Connaissance
du terrain
Services
à destination
Contrôle
de la qualité
Démarche
responsable