contact-asia
Carnet de route

5 CONSEILS DE PRO PAR PHILIPPE BODY, POUR REALISER DE BEAUX PORTRAITS

Philippe Body est photographe de voyage professionnel depuis le début des années 90. Passionné par la photographie humaniste, il collabore à un grand nombre de magazines dont Géo, Grands Reportages, Terres Sauvages, L’Express...

Conseil n°1 : pré-réglez votre appareil

Quand vous mettez 5 mn à faire un portrait, vous finissez par gêner votre modèle. Il ou elle s'efforcera peut être de garder le sourire, mais le naturel se sera enfui depuis longtemps. Il faut donc aller vite et pour cela, il faut pré-régler votre appareil. Décidez par exemple si vous souhaitez faire un fond flou derrière votre sujet ou au contraire le prendre dans son environnement. Faites vos réglages d'ouverture, vérifier que votre vitesse est suffisamment élevée avant d'approcher.

Conseil n° 2 : créez le premier contact

Si la personne que vous souhaitez photographier vous a vu, sortez votre plus beau sourire et tout en montrant votre appareil, demandez-lui si vous pouvez la prendre en photo. Dans la plupart des pays d'Asie, la réponse sera oui. Sinon n'insistez pas.

Prenez rapidement une première image. Une fois la photo faites, ne quittez surtout pas la personne des yeux pour regarder votre appareil, c'est très impoli. Souriez à la personne, puis regardez votre appareil photo et approchez-vous pour lui montrer l'image. La plupart des gens ont désormais un téléphone avec lequel ils font eux même des photos. Ce genre de situation est donc devenue courante et tout le monde apprécie ce moment de partage. L'avantage est qu'il vous permet de vous rapprocher de la personne et donc de briser la glace.

Conseil n° 3 : commencez à travailler sérieusement

Une fois la photo partagée avec votre modèle, faites le photographe pro et expliquez en montrant le soleil que vous aimeriez par exemple que la personne se tourne un peu ou se mette à l'ombre. C'est ce que font les photographes locaux, ils essayent de sublimer leurs sujets et les gens comprennent et apprécient cette façon de faire. Ainsi vous pourrez réaliser plusieurs photos de suite de la personne, de plus près et en prenant votre temps. Allez simplement régulièrement lui montrer les images que vous prenez. Avant de partir, pourquoi ne pas demander à la personne si elle a un compte Facebook et lui proposer de lui envoyer les plus belles images. Tout le monde apprécie ce genre de partage et on ne vous regardera plus comme un touriste parmi d'autres après ça.

Enfin, ne soyez pas trop long et soyez attentif à votre modèle : dès que vous sentez sa lassitude, il est temps de passer à autre chose.

Conseil n°4 : soignez la lumière

La lumière est avec l'expression la clé d'un beau portrait. Contrairement à une idée assez répandue, la belle lumière de début ou de fin de journée, n'est pas la meilleure pour cet exercice. D'abord parce que à ces heure-là, la lumière est très jaune et colore la peau des modèles. En pleine journée, surtout sous les tropiques, le soleil créé des ombres très disgracieuses sous le nez, les yeux. Et il incommode la personne photographiée. Préférez l'ombre, ou mieux encore une pièce intérieure avec le sujet près d'une fenêtre. Si ce n'est pas possible, placez le modèle à contre-jour. Cette lumière est plus belle et n’incommode pas votre modèle. Par contre il faut alors cadrer plus serré et éviter d'avoir trop de fond derrière le sujet.

Conseil n°5 : prenez le temps d'attendre

N'allez pas trop vite. Laissez à la personne photographiée, le temps de se détendre de retrouver son naturel. Pour cela le mieux est de la faire rire ou sourire. Montrez vos images et profitez-en pour faire des compliments. Si vous ne parlez pas la langue, dites-le en français avec beaucoup, beaucoup de gestes et surtout de la sincérité. C'est un langage universel.

Conseil n° 6 : le bonus

Cadrez serré, puis large, puis serré de nouveau. Un cadrage serré c'est comme une relation d'intimité avec votre modèle. On ne voit plus que son sourire, ses yeux. On se noie dans son âme. Un cadrage large, lui nous montrera dans quel décor vit ou travaille cette personne.

Un peu de technique :

Pour faire un joli fond flou, régler l'ouverture de votre objectif sur la plus petite valeur (f2,8 ou f3,5) et utilisez un zoom pour ne pas être trop près non plus. Entre 90 et 150 MM c'est parfait. Si vous êtes grand débutant, sélectionnez le mode « Portrait » de votre appareil et un pareil pour le zoom.

Attention à la vitesse : si votre sujet est à l'ombre, surveillez votre vitesse, pour qu'elle ne soit pas trop basse. Le mieux est de monter un peu votre sensibilité ISO et de vérifier que votre stabilisateur est en position « ON »

Vous voici prêts à faire de superbes portraits lors de votre prochain voyage. Et rappelez-vous l'Asie est un miroir, alors souriez !

Philippe BODY

« Photographier pour moi n'est pas seulement l'un des plus beaux métiers du monde, c'est une façon de vivre autant qu'une quête, une manière de s'ouvrir à l'autre et de se dépasser soi-même. L'art de capter un peu de cette magie du monde qui n’a jamais cessé de m'émerveiller. »

Philippe est photographe de voyage professionnel depuis le début des années 90. Passionné par la photographie humaniste, il travaille depuis une vingtaine d'années à saisir l'âme et le cœur d'un petit nombre de peuples.

Spécialisé dans la photo de voyage et plus particulièrement l'Asie, ses reportages ont été publiés dans la presse magazine Française et Internationale (Géo, Grands Reportage, Animan, Figaro Magazine, Gente Viaggi, Newsweek, etc). Il réalise également des guides de voyage et travaille pour de grands Tour-opérateurs. Philippe est distribué par les agences Hemis.fr et Getty Images.

Depuis 2008, il anime des stages photos et écrit sur son blog consacré à la photographie de voyage et la composition.

Blog : Avecunphotographe
5 bonnes raisons de

Voyager avec Asia

Depuis près de 30 ans, notre objectif est de faire en sorte que votre voyage à l’arrivée soit à la hauteur de votre rêve de départ. A nous de rechercher l’excellence dans tous les domaines !
Créativité
des programmes
Connaissance
du terrain
Services
à destination
Contrôle
de la qualité
Démarche
responsable