contact-asia

Les sentiers battus n'offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins.

Jean Giono
 
 

Cambodge eco-responsable : l’autre visage de Siem Reap

Lac Tonlé Sap, village flottant, Cambodge
Village traditionnel sur le lac du Tonlé Sap, Cambodge

Le Cambodge ne se résume pas à Angkor. La ville qui sert de porte d’entrée à l’un des sites archéologiques les plus visités au monde non plus d’ailleurs. Peu de globe-trotteurs connaissent Siem Reap comme on la connaît chez Asia, et c’est un peu notre défi à chaque fois que l’on accompagne de nouveaux voyageurs sur les terres cambodgiennes : les convaincre d’y rester plus longtemps pour pouvoir leur dévoiler la facette discrète et pourtant si accessible de la ville. Leur faire toucher du doigt ces choses concrètes et peu coûteuses, les sensibiliser à ces projets qui relancent l’économie locale tout en préservant l’environnement, les immerger dans le quotidien tout simple de ces femmes, hommes et enfants au grand cœur. L’expérience vous tente ? Voici un petit échantillon de ce qui vous attend.  

Dès votre arrivée, votre guide Asia vous confie une gourde. Prenez-en soin, elle vous permettra de vous ravitailler gracieusement durant votre séjour. En route ! Vous voyez ces sacs plastiques qui jonchent les rues de Siem Reap ? Des super women leur donnent une seconde vie, bien plus longue et glorieuse que la première. On vous ouvre les portes de l’insolite atelier au toit de chaume où ces Cambodgiennes au parcours difficile lavent, sèchent puis découpent les poches en bandelettes pour les travailler au crochet. Paniers, tapis de bain, dessous-de-plat et bracelets colorés voient le jour dans une ambiance joyeuse et détendue. Ne soyez pas timides : prenez ce franc sourire pour une invitation à mettre la main à la pâte et rapportez ce chouette porte-gourde en bandoulière dans vos bagages.

Traditionnel tuk tuk sur les routes de Siem Reap, Cambodge
Cirque Phare à Siem Reap au Cambodge

À Siem Reap, se joue un formidable spectacle que l’on met un point d’honneur à faire partager à tous nos voyageurs. 2 fois par jour, 6 jours sur 7, sous le grand chapiteau rouge du cirque Phare, une troupe de talentueux comédiens, jongleurs, danseurs, acrobates et contorsionnistes régale son public de captivants tableaux mêlant avec justesse tradition et modernité. Un show bourré d’énergie, d’humour et d’émotion, mené de main de maître par une association locale qui redonne un avenir à la jeunesse vulnérable du pays. Quelle plus jolie manière de soutenir une entreprise solidaire de passage au Cambodge ? Petit privilège Asia : vous avez droit à un entraînement privé donné par les artistes en personne avant la représentation. 

 
Temple et campagne de la province de Siem Reap

La paisible campagne cambodgienne


Il est temps de quitter l’effervescence citadine pour se frotter à la vie rurale du Cambodge. Rien de tel que le vélo pour se mettre au rythme local et se fondre dans le paysage. Enfourchez votre bicyclette et suivez votre guide Asia sur les petits chemins de terre orangée qui serpentent à travers champs, rizières et bourgades agricoles. N’hésitez pas à vous arrêter, les enfants seront ravis de vous présenter leurs compagnons de jeu : d’adorables poussins. 
Troquez votre deux-roues contre un kayak, idéal pour ne pas polluer ni gêner les habitants, on vous emmène découvrir les charmants villages flottants du Tonlé Sap, à une dizaine de kilomètres de Siem Reap. Vous voilà en train de glisser sur les eaux douces du lac, bordées de mangrove, à la seule force de vos bras tout en observant les pêcheurs qui naviguent d’une maison sur pilotis à l’autre. Dépaysement garanti au cœur d’un écosystème unique au monde, classé réserve de biosphère par l’UNESCO.

Kampot, à vos souhaits ! 

Avec Asia, on ne fait pas d’écotourisme au Cambodge sans aller à la rencontre de celles et ceux qui travaillent la terre. On vous donne rendez-vous à Kampot, une ancienne colonie française installée sur la côte sud du pays. Ici, la star c’est le poivre. Mondialement réputé, il doit sa saveur si particulière au climat chaud et humide de la région et à la richesse des terres. L’épice cambodgienne au bouquet aromatique exceptionnel a failli disparaître pour de bon après la domination des khmères rouges qui ont chassé les agriculteurs de leurs exploitations. Aujourd’hui, grâce à la volonté d’une poignée de cultivateurs, les lopins laissés à l’abandon se couvrent à nouveau de plantations. On vous présente Nathalie et Guy, un sympathique couple franco-belge qui a tout plaqué il y a 10 ans pour rendre ses lettres de noblesse au poivre de Kampot. Leur pari : reconquérir le prestigieux label Appellation d’Origine Contrôlée. À bord d’un rustique char à bœufs, votre guide Asia vous escorte au milieu des plantations et vous dit tout de la récolte du poivre, effectuée à la main par les communautés locales. On garde le meilleur pour la fin : un passionnant cours de cuisine où vous découvrez comment sublimer les plats grâce au piquant condiment de Kampot.



 

 
Tissu à carreaux des foulards cambodgiens

A faire

S’offrir un souvenir durable

Vous verrez tous les Cambodgiens, de 7 à 77 ans, porter le krama, ce foulard traditionnel khmer en coton à petits carreaux blancs et rouges ou bleus qu’ils enroulent autour de leur tête pour se protéger du soleil ou de leur taille, en guise de ceinture. On connaît un atelier où l’accessoire est teint avec des pigments naturels puis tissé dans les règles de l’art. On vous y emmène ?

 
Enfant cambodgien, région Siem Reap, temple région Angkor

A faire

Dormir chez l’habitant

Qui dit voyage écoresponsable, dit séjour en immersion complète. On vous invite à passer 2 jours et 1 nuit près de la frontière thaïlandaise, chez une famille khmère qui n’a certes qu’une chambrette et une douche à l’eau de pluie à vous offrir mais de la gentillesse à revendre. Un parfait point de chute pour aller visiter le petit Angkor, un superbe temple que les habitants du village gardent secret.

 
Table en plein air d'un restaurant au Cambodge

A faire

Goûter à la cuisine khmère

Le restaurant Marum a toute sa place dans nos programmes Asia. Déjà parce qu’on y sert de délicieuses spécialités locales mais aussi car il s’agit d’une école. Derrière les fourneaux et en salle, des jeunes issus des milieux défavorisés apprennent le métier et s’en sortent comme des chefs. Vous avez le goût du risque ? Commandez le bœuf aux fourmis!
Marum, Por Trach Village, Sangkat Slor Kram Siem Reap City, 17251

 

 

Rejoindre le club

Pour être au courant des dernières infos et se laisser inspirer, inscrivez-vous
à notre newsletter et l’Asie et le Pacifique n’auront plus de secrets pour vous !